Les portefeuilles de cryptomonnaie démystifiés 

La technologie blockchain et la cryptomonnaie ont connu une croissance rapide au cours de ces dernières années, rendant les portefeuilles de cryptomonnaies indispensables pour posséder véritablement des actifs numériques. Aussi connu sous le nom de wallet, un portefeuille est un logiciel qui permet de conserver, d’envoyer et de recevoir des actifs numériques tels que le Bitcoin, l’Ethereum ou encore des jetons non fongibles (NFT).

Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants, nous allons examiner ce qu’est un portefeuille de cryptomonnaies, son fonctionnement, les différents types de portefeuilles disponibles et les mesures de sécurité à prendre en compte.

Contents

Qu’est-ce qu’un portefeuille de cryptomonnaie ?

La première chose importante à savoir, c’est que les cryptomonnaies ne sont pas stockées de la même manière que l’argent dans un compte bancaire. En réalité, les cryptomonnaies sont stockées sur la blockchain, un registre public, transparent, immuable et décentralisé de toutes les transactions. Le portefeuille de cryptomonnaies est seulement un moyen d’interagir avec la blockchain pour envoyer et recevoir des actifs virtuels depuis et vers différentes adresses publiques.

Un système de clé

Chaque portefeuille est associé à une paire de clés, à savoir une clé publique et une clé privée.

La clé publique est comparable à une adresse e-mail, utilisée pour recevoir des fonds. Cependant, posséder la clé publique d’un compte permet de voir l’intégralité des fonds qui s’y trouvent, ainsi que toutes les transactions effectuées.

La clé privée, quant à elle, est comme un mot de passe, elle doit être gardée secrète, car elle permet d’accéder aux fonds du portefeuille. Si quelqu’un parvient à obtenir la clé privée, il pourrait agir à distance et voler les cryptomonnaies sans difficulté. En parallèle de cette clé privée qui est une suite de nombre et de chiffre, vous pouvez avoir une phrase de récupération de 12 à 24 mots à conserver. Cette phrase ne doit jamais être divulguée car c’est elle qui permet de régénérer votre clé privée par un processus cryptographique.

Les différents types de portefeuilles pour les cryptomonnaies

Dans l’univers cryptographique, il existe divers types de portefeuilles permettant de conserver ses actifs numériques comme les cryptomonnaies et les NFT. Chacun de ces wallets possède ses avantages et ses inconvénients, que nous allons détailler.

Le portefeuille logiciel

Le premier type est le portefeuille logiciel et qui prend aussi la forme d’extension de navigateur comme le plus connu : MetaMask. Ces logiciels prennent la forme d’un  programme ou d’une extension installée sur un ordinateur ou un smartphone pour être transportable.

Ce type de wallet offre une sécurité relativement élevée, car ils stockent les clés privées localement sur l’appareil. Cependant, si l’appareil est piraté ou infecté par un virus, les fonds peuvent être compromis parce que le pirate peut récupérer votre clé privée et extraire vos fonds.

En Savoir plus:  Laszlo Hanyecz : L'homme qui a dépensé des milliers de Bitcoins pour une pizza en 2010

Le portefeuille matériel

Le deuxième type de portefeuille est le portefeuille dit matériel. Généralement, ils prennent la forme d’une clé USB ou même d’un smartphone en fonction des modèles. Nous pourrions d’ailleurs citer le SafePal ou même la licorne française Ledger.

Ce sont les portefeuilles considérés comme les plus sûrs, car ils stockent les clés privées hors ligne, ce qui les rend beaucoup plus difficiles à pirater. 

Bien qu’ils soient exclusivement payants, ils permettent de protéger des montants importants de cryptomonnaies, ce qui en fait un investissement judicieux pour la sécurité des fonds dès ses premières crypto en main.

Les portefeuilles hébergés (custodial)

Enfin, il existe une autre forme de portefeuilles, aussi connus sous le nom de portefeuilles hébergés ou custodial pour les intimes. Ils fonctionnent de la même manière que ceux que nous avons vu précédemment, sauf que les clés privées sont gérées par des tiers comme des plateformes d’échanges de cryptomonnaies ou encore des entreprises privées.

Bien qu’ils soient pratiques pour les débutants, car vous n’avez à vous soucier de rien, ils sont aussi risqués puisque les clés privées sont détenues par l’entreprise. Indirectement, ils peuvent être vulnérables aux attaques informatiques ou même la faillite de l’entreprise comme cela pu être le cas avec l’affaire FTX.

En théorie, ce type de wallet ne doit être utilisé que pour de faible montant car il est totalement sous le contrôle de l’entité qui gère votre portefeuille.

D’ailleurs, la majorité des personnes de l’écosysètme utilisent régulièrement l’adage : “Not your keys, not your coins” qui signifie que si vous ne détenez pas vos clés, vous ne détenez pas réellement vos cryptos.

En somme, les portefeuilles de cryptomonnaies permettent de stocker, envoyer et recevoir des cryptomonnaies sur la blockchain. Bien qu’il existe différents types de portefeuilles, leur fonctionnement est similaire, et il est important de comprendre que les fonds ne sont pas stockés dans le portefeuille lui-même, mais sur la blockchain, le portefeuille n’étant qu’un moyen d’interagir avec celle-ci. En tant que débutant ou plus expérimenté, il est important de conserver ses crypto sur des wallets où vous détenez réellement les clés.